fbpx
jeremy@lenutriscope.fr
7 astuces anti mauvaise haleine

7 aliments anti mauvaise haleine

La mauvaise haleine peut être difficile à vivre au quotidien et sérieusement nuire aux relations sociales. Bien souvent, la mauvaise haleine n’est pas uniquement liée à une mauvaise hygiène buccale. Certes, se brosser les dents régulièrement est indispensable, mais saviez-vous que certains aliments peuvent aussi jouer un rôle déterminant dans la fraîcheur de votre haleine ? Alors, quels sont les meilleurs aliments pour lutter contre la mauvaise haleine ? Que faut-il manger pour avoir une bouche en bonne santé ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui !

A quoi est due la mauvaise haleine ?

La mauvaise haleine, également connue sous le nom d’halitose, peut avoir plusieurs causes.

La cause la plus connue est l’ingestion d’aliments odorants. Ail, oignons, fromage ou encore choux et poissons peuvent laisser des composés odorants dans la bouche qui persistent après leur consommation. De plus, la consommation d’alcool peut assécher la bouche, contribuant ainsi à une haleine désagréable, particulièrement après une soirée bien arrosée.

Pourtant, contrairement aux idées reçues, la principale cause de la mauvaise haleine est souvent la présence de bactéries dans la bouche. Ces bactéries se nourrissent de particules alimentaires et de cellules mortes, produisant des composés sulfurés volatils comme le sulfure d’hydrogène, responsables des odeurs désagréables. Une alimentation très sucrée peut favoriser leur développement, car le sucre est leur nourriture préférée, ce qui conduit à leur prolifération et à la production de mauvaises odeurs.

Par ailleurs, des affections buccales courantes comme les caries, la gingivite, la plaque dentaire et le tartre peuvent également causer une mauvaise haleine. Ces conditions créent un environnement propice à la prolifération des bactéries odorantes. De même, certaines conditions médicales peuvent aussi jouer un rôle dans le développement de la mauvaise haleine, comme les amygdales cryptiques (où des débris alimentaires et des bactéries s’accumulent dans les cryptes des amygdales) et la sécheresse buccale chronique.

Heureusement, il existe des aliments qui peuvent aider à améliorer cette condition. Ces aliments influencent positivement le développement des bactéries responsables de la mauvaise haleine, contribuant ainsi à une haleine plus fraîche et plus agréable.

TOP 10 aliments contre la mauvaise haleine

1. Les pommes, brosses à dents naturelles

La pomme est non seulement délicieuse, mais elle est aussi un excellent allié contre la mauvaise haleine.

Tout d’abord, les pommes sont particulièrement riches en fibres, notamment en pectines, des fibres solubles qui s’imprègnent d’eau. De ce fait, mâcher une pomme stimule la production de salive. Cette salive est essentielle pour maintenir une bonne hygiène buccale, car elle aide à laver les particules de nourriture et les bactéries de la bouche, réduisant ainsi les risques de mauvaise haleine.

De plus, croquer dans une pomme c’est comme utiliser une brosse à dents naturelle. La texture croquante de la pomme permet de retirer les résidus coincés entre les dents et les gencives, réduisant les stocks alimentaires nécessaires au développement des bactéries, et avec eux les chances d’avoir mauvaise haleine.

Enfin, la pomme contient des polyphénols, des antioxydants puissants qui neutralisent les composés sulfurés volatils responsables de la mauvaise haleine et produits par les bactéries buccales lorsqu’elles décomposent les protéines.

Bonus : la pomme est de saison toute l’année en France métropolitaine. Il est donc facile de trouver des pommes et à un prix économique ! Et si vous pensez que manger mieux coûte plus cher, alors ces astuces devraient vous intéresser !

2. Le citron contre les bactéries buccales

Le citron est un remède classique contre la mauvaise haleine grâce à ses multiples propriétés bénéfiques pour la santé bucco-dentaire.

Premièrement, le citron est riche en vitamine C, une vitamine essentielle qui stimule la production de collagène. Le collagène est une protéine de structure cruciale pour maintenir les tissus, y compris les gencives. Des gencives fortes et saines sont essentielles pour prévenir les infections buccales, qui peuvent être une source de mauvaise haleine.

Autre point important, le citron est acide. Cette acidité stimule les glandes salivaires, augmentant ainsi la production de salive. D’autre parte, l’acide citrique présent dans le citron possède des propriétés antimicrobiennes, ce qui signifie qu’il aide à éliminer les microbes et à réduire la prolifération des mauvaises bactéries responsables de la mauvaise haleine. L’acide citrique peut également aider à prévenir la formation de la plaque dentaire, une accumulation de bactéries sur les dents. La plaque dentaire peut entraîner des problèmes de mauvaise haleine et d’autres complications bucco-dentaires.

Et paradoxalement, une fois digéré, le citron devient alcalinisant, aidant ainsi à neutraliser les acides produits par les bactéries indésirables dans la bouche et à rééquilibrer l’environnement buccal.

3. Le concombre contre la bouche sèche

Avec l’arrivée de la saison du concombre, c’est le moment idéal pour profiter de ce légume rafraîchissant et bénéfique pour l’haleine. Composé à plus de 95 % d’eau, le concombre est excellent pour favoriser une bonne hydratation de la bouche et réduire le risque de bouche asséchée. Une bonne hydratation stimule également la production de salive, essentielle pour nettoyer la bouche et éliminer les particules alimentaires et les bactéries. Bien sûr, rien ne remplace l’eau pure, il est essentiel de boire suffisamment pour une hydratation optimale.

D’autre part, le concombre est particulièrement apprécié en été pour son effet rafraîchissant. Croquer dans du concombre peut aider à rafraîchir l’haleine et offrir une sensation de fraîcheur immédiate.

L’eau est aussi l’un des meilleurs anti-inflammatoires naturels. Et le concombre, riche en eau, aide à réduire cette inflammation, notamment au niveau des gencives, aidant à prévenir les infections et les maladies des gencives, qui sont souvent à l’origine de la mauvaise haleine.

4. Les oléagineux pour manger moins de sucre

Les oléagineux, ou fruits à coque, sont non seulement délicieux, mais également bénéfiques pour la santé bucco-dentaire et l’haleine.

Les oléagineux contiennent des fibres qui stimulent la mastication et la production de salive. Comme expliqué précédemment, une salivation accrue aide à nettoyer naturellement les dents et les gencives, éliminant les particules alimentaires et les bactéries responsables de la mauvaise haleine.

Ces fruits à coque sont également une excellente source de minéraux essentiels, notamment le calcium et le magnésium. Ces minéraux sont cruciaux pour la santé des dents. Le calcium et le magnésium aident à renforcer les os, y compris les dents, les rendant plus solides et moins susceptibles de développer des caries, ce qui réduit les risques d’odeurs désagréables.

D’autres nutriments intéressants pour la santé buccale confèrent aux oléagineux leurs propriétés anti mauvaise haleine. Ces nutriments sont les oméga 3, des acides gras aux propriétés anti-inflammatoires. Comme dans le cas du concombre, la réduction de l’inflammation contribue à maintenir des gencives saines et à lutter contre les odeurs.

Dernier avantage des fruits à coque : ils constituent une collation idéale car ils n’induisent pas de pic de glycémie et procurent une meilleure satiété. Ils réduisent ainsi les risques de fringales et d’envies de grignotage sucré. Or, le sucre est le petit chouchou des bactéries buccales qui causent la mauvaise haleine.

Une poignée d’oléagineux par jour, en collation ou au petit déjeuner, peut contribuer à maintenir une bonne santé bucco-dentaire.

5. Les petits suisses : des bactérie contre des bactéries ?

Les petits suisses sont souvent recommandés comme alternative aux yaourts natures car ils contiennent moins de lactose. Ce lactose peut être difficile à digérer pour certaines personnes, et une digestion difficile peut contribuer à des odeurs désagréables.

Egalement plus riches en protéines, les petits suisses aident à maintenir la satiété plus longtemps, réduisant les risques de grignotages sucrés, connus pour favoriser la prolifération des bactéries buccales responsables de la mauvaise haleine.

De plus, les produits laitiers fermentés sont riches en probiotiques. Ces bonnes bactéries vivantes renforcent la population de bonnes bactéries dans la bouche et les intestins. Cela crée une compétition avec les mauvaises bactéries, les empêchant de proliférer et de produire des composés sulfurés volatils responsables de la mauvaise haleine.

Pour terminer avec les petits suisses, ces derniers ont un effet tampon, c’est-à-dire qu’ils aident à équilibrer le pH buccal. Un pH trop acide dans la bouche peut fragiliser l’émail des dents, rendant les dents plus susceptibles aux caries et laisser place à la mauvaise haleine. En équilibrant le pH, les petits suisses contribuent à maintenir une bouche saine et une haleine neutre.

6. Les herbes fraîches pour une haleine…fraîche !

Les herbes fraîches telles que la menthe, le basilic et le persil sont des grandes stars de la nutrition santé. Pourtant, ces végétaux ne sont pas seulement d’excellents aromates, puisqu’ils jouent également un rôle clé dans la lutte contre la mauvaise haleine.

Ces herbes contiennent en fait des molécules aux propriétés antibactériennes puissantes. Par exemple, le menthol présent dans la menthe et l’eugénol dans le basilic peuvent déstabiliser les membranes des bactéries et induire leur destruction. En réduisant la population de mauvaises bactéries dans la bouche, ces herbes contribuent à diminuer les composés responsables de la mauvaise haleine.

Aussi, ces herbes, de couleur verte, contiennent de la chlorophylle, le pigment vert qui leur donne leur couleur caractéristique. La chlorophylle est bien connue pour ses propriétés déodorantes et est souvent utilisée dans les chewing-gums pour rafraîchir l’haleine. Tout comme le menthol présent dans la menthe active les récepteurs thermiques TRPM8 présents dans la peau et les muqueuses, sensibles aux températures froides. En activant ces récepteurs, le menthol crée une sensation de fraîcheur dans la bouche, même sans changement de température. Cette sensation de fraîcheur contribue à une haleine plus agréable et rafraîchissante.

Dans des recettes sucrée ou salées, les herbes fraîches s’intègrent facilement dans une alimentation saine et surtout gourmande, pour le plus grand plaisir de l’haleine mais surtout des papilles !

7. Le vinaigre de cidre pour une meilleure haleine

Le vinaigre de cidre est un ingrédient aux multiples bienfaits, largement utilisé pour ses propriétés santé, notamment pour la gestion de la glycémie. Pourtant, étant un aliment fermenté, le vinaigre de cidre contient des probiotiques, des bonnes bactéries qui aident à rééquilibrer la flore buccale. En créant une compétition avec les mauvaises bactéries, ces probiotiques aident à prévenir la mauvaise haleine.

Le vinaigre de cidre est aussi riche en acide acétique, un composé qui possède des propriétés antibactériennes. L’acide acétique inhibe la croissance des bactéries nuisibles dans la bouche, réduisant ainsi la formation de composés sulfurés volatils responsables des mauvaises odeurs buccales. En stimulant également la production de salive, le vinaigre de cidre aide à nettoyer la bouche en éliminant les particules alimentaires et les bactéries.

Enfin, le vinaigre de cidre est connu pour ses effets bénéfiques sur la digestion. Il stimule la production d’acide gastrique et ralentit la vidange gastrique, favorisant ainsi une bonne décomposition des aliments dans l’estomac. Une digestion efficace réduit les risques de reflux gastrique, qui peuvent contribuer à la mauvaise haleine. Cette acidité stimule notamment la fermeture des sphincters œsophagiens, empêchant ainsi les reflux acides dans l’œsophage et la bouche.

Alors cet été, plutôt que de se tourner vers des sauces industrielles, pourquoi ne pas préparer une vinaigrette maison à base de vinaigre de cidre ?

Conclusion

Il n’existe pas uniquement des aliments néfastes pour l’haleine, mais également des aliments qui aident à garder une haleine saine et fraîche. Même s’il peut être tentant de vouloir arrêter totalement de consommer les “mauvais” aliments et de se concentrer uniquement sur les “bons”, il est important de préciser que chaque aliment a sa place dans une alimentation équilibrée. Le bien et le mal n’existent pas vraiment dans le monde de la nutrition, mais l’équilibre, lui, existe bel et bien !

En variant son alimentation et en intégrant des aliments au fil des saisons, il est on seulement possible de promouvoir une bonne santé buccale, mais également une bonne santé globale. Adopter une approche équilibrée et diversifiée permet effectivement de bénéficier pleinement des avantages nutritionnels et profiter d’une haleine fraîche au quotidien sans se priver !

Et si le sucre est votre meilleur ami pour garder le moral au quotidien, voici une liste des aliments anti déprime qui pourraient bénéficier à votre santé et surtout à votre haleine !

Themes :
Informations :
Partager cet article :
logo nutri fond violet
Merci d'avoir téléchargé notre e-book !
Retrouvez-le dans votre boite mail.

Merci pour ta recette