fbpx
Les 10 meilleurs aliments pour détoxifier ses reins

TOP 10 des aliments pour détoxifier les reins

En France, plus de 5 millions de personnes sont touchées par la maladie rénale chronique, soulignant ainsi l’importance cruciale de prendre soin de nos reins. Une alimentation adaptée joue un rôle essentiel dans la préservation de la santé rénale. Mais quels aliments devrions-nous privilégier pour détoxifier nos reins ? Et est-il possible de prévenir les risques de maladies rénales grâce à notre alimentation ? Voici les astuces d’un diététicien nutritionniste.

Pourquoi prendre soin de ses reins ?

Les reins, organes vitaux en forme de haricots, jouent un rôle essentiel dans notre organisme. Leur principale fonction est de filtrer et de nettoyer le sang, éliminant ainsi les déchets, les toxines et l’excès de fluides tout en préservant les nutriments essentiels. Cependant, si ces organes ne fonctionnent pas correctement, cela peut entraîner de graves conséquences.

En cas de dysfonctionnement rénal, une accumulation de toxines dans le corps peut survenir, entraînant des déséquilibres électrolytiques, c’est-à-dire des déséquilibres en minéraux, ainsi qu’une augmentation de la pression artérielle, également connue sous le nom d’hypertension artérielle.

De nombreux facteurs peuvent contribuer aux dommages rénaux. Parmi eux, la prise de certains médicaments, tels que des analgésiques en vente libre ou des antibiotiques, peut être préjudiciable pour la santé des reins. De plus, des affections telles que le diabète de type II, induit par une insulinorésistance, et l’hypertension artérielle sont également des facteurs de risque majeurs pour les maladies rénales.

Il est donc crucial de prendre soin de ses reins en adoptant des habitudes de vie saines, et pour se faire, voici les meilleures astuces pour prendre soin de ses reins grâce à son alimentation.

Les 10 meilleurs aliments à privilégier pour la santé des reins

1- Les pommes

Les pommes, le fruit le plus consommé en France, surpassant même la banane, sont les fruits que tout le monde connaît. Leur popularité n’est pas sans raison. En effet, les pommes sont riches en fibres, notamment en pectines, ce qui permet de ralentir l’absorption des sucres et de réduire les taux de cholestérol sanguin. Cette action bénéfique contribue à prévenir les risques de maladies cardiaques, dont l’hypertension artérielle, qui peuvent avoir un impact sur la santé rénale et surtout la qualité de filtration du sang.

De plus, les pommes sont une excellente source d’antioxydants et de vitamines, qui jouent un rôle essentiel dans la préservation des organes, y compris les reins, contre les dommages causés par le stress oxydatif. Ce dernier peut survenir en raison du stress, de la pollution et de la consommation d’aliments ultra-transformés.

Pas de panique, il n’est pas question de faire une monodiète de pommes ! En réalité, manger une pomme de temps en temps est suffisant pour être bénéfique à la santé rénale. Et pour bénéficier au mieux de ses vertus, il est préférable d’opter pour des pommes locales issues de l’agriculture biologique.

2- Les poivrons

Les poivrons, riches en vitamine C et en flavonoïdes, se positionnent comme de véritables champions de la vitamine C, surpassant même les agrumes. Cette vitamine est essentielle pour renforcer le système immunitaire et lutter contre les infections, tout en stimulant la production de glutathion, un puissant antioxydant naturellement présent dans le corps. Les flavonoïdes présents dans les poivrons renforcent encore davantage les propriétés antioxydantes de ces derniers, offrant ainsi une protection supplémentaire contre les dommages causés par les radicaux libres.

Toutefois, contrairement à la pomme, la saison des poivrons est plutôt estivale ! Pour profiter pleinement de leurs bienfaits, il est recommandé de les consommer crus, de préférence, afin de préserver la vitamine C, sensible à la chaleur. En salade ou en entrée, il existe de nombreuses recettes à base de poivrons crus. Cependant, il est important de noter que les poivrons crus peuvent être difficiles à digérer pour certaines personnes, auquel cas il est recommandé d’opter pour une cuisson rapide des poivrons, par exemple les faire griller. Cette méthode rend les poivrons plus faciles à digérer tout en conservant une bonne partie de leurs nutriments.

3-Le citron

Le citron, également riche en vitamine C, offre des propriétés antioxydantes qui renforcent le système immunitaire, contribuant ainsi à la prévention des infections urinaires. Mais ce n’est pas tout, le citron est également un aliment aux propriétés alcalinisantes, ce qui peut sembler paradoxal étant donné son goût acide. En effet, une fois digéré, l’acide citrique du citron laisse des composés appelés bicarbonates et ions hydrogènes, qui ont pour effet d’équilibrer les acides dans les réactions acido-basiques, créant ainsi des composés basifiants, c’est-à-dire qui réduisent l’acidité.

Pourquoi est-il important de consommer des aliments alcalinisants ? Une alimentation trop acidifiante force les reins à travailler davantage pour rétablir l’équilibre du pH sanguin, qui doit normalement se situer entre 7 et 7,4. Des recherches ont même observé qu’une alimentation acidifiante était associée à une augmentation de la présence d’albumine dans les urines, une protéine du sang qui ne devrait normalement pas se retrouver dans les urines si les reins filtrent correctement.

De plus, l’acide citrique du citron a un autre super pouvoir : il se lie au calcium, formant ainsi du citrate de calcium. Cette réaction aide le corps à absorber le calcium et évite que celui-ci ne se retrouve dans les urines, réduisant ainsi le risque de formation de calculs rénaux, notamment les oxalates de calcium.

Que ce soit en ajoutant quelques gouttes dans les vinaigrettes ou en préparant des eaux aromatisées avec quelques tranches de citron dans une carafe d’eau, le citron peut facilement prendre place dans une alimentation équilibrée.

4- Les baies

Les baies sont des fruits remarquables, riches en antioxydants aux couleurs vives rouges et violettes, ce qui leur confère leurs propriétés exceptionnelles. Elles sont notamment riches en anthocyanines, en flavonoïdes et en vitamine C. Ces composés sont des alliés précieux dans la lutte contre les infections et le stress oxydatif, offrant ainsi une protection non seulement aux reins, mais également à d’autres organes vitaux.

Ça tombe bien, la saison des fraises approche à grands pas ! Cependant, même en hiver, il est possible de consommer des baies surgelées, bien que rien ne puisse égaler la fraîcheur et la saveur des baies de saison. Il va de soi que privilégier les baies locales est toujours préférable, tant pour la santé que pour l’environnement.

Intégrer une poignée de ces délicieux fruits à son alimentation régulièrement, voire quotidiennement, est une excellente habitude à adopter. Consommées crues, elles conservent au mieux leurs nutriments. Dans un fromage blanc, agrémentées de quelques amandes pour une touche de croquant et de protéines supplémentaires, et c’est la recette parfaite pour une collation équilibrée.

5- Les choux

Les choux se révèlent être d’excellentes sources de potassium, un minéral essentiel qui contribue à réguler la pression artérielle. Cette action peut jouer un rôle crucial dans la prévention de l’hypertension artérielle, l’une des principales causes des maladies rénales.

En plus d’être riches en potassium, les choux sont également une source généreuse d’antioxydants, comprenant notamment les vitamines C et E, ainsi que des flavonoïdes. Le chou rouge contient même des anthocyanines, qui lui confèrent sa couleur distinctive. Ces antioxydants agissent en protégeant les reins contre les dommages causés par les radicaux libres et en réduisant le stress oxydatif.

En outre, les choux sont riches en fibres, une caractéristique partagée par la plupart des fruits et légumes. Les fibres alimentaires jouent un rôle essentiel dans la régulation de l’absorption des sucres et des graisses, favorisant ainsi une digestion saine. Cette action peut contribuer à limiter le risque d’insulinorésistance, réduisant ainsi les chances de développer un diabète.

6. Les protéines

Bien que certaines revues suggèrent qu’un régime riche en protéines animales peut être nocif pour les reins, il est important de ne pas les évincer totalement de votre alimentation. En effet, les protéines produisent des composés azotés lors de leur digestion, qui sont ensuite traités par les reins. Cela signifie que les protéines peuvent être considérées comme une surcharge de travail pour ces organes vitaux.

Cependant, il est crucial de reconnaître que les protéines sont essentielles pour la construction et la réparation des tissus, y compris ceux des reins. En apportant suffisamment de protéines à votre corps, vous assurez que vos organes et vos muscles restent suffisamment forts et en bonne santé.

Il est recommandé de privilégier des sources de protéines de bonne qualité, telles que les viandes maigres comme le poisson, les crustacés, les œufs, les viandes blanches et les légumineuses comme les lentilles. Même si la viande rouge est souvent considérée comme mauvaise pour la santé cardiaque, il n’est pas nécessaire de la supprimer complètement de son alimentation. Tout est une question de modération, comme pour tout aliment. Il est également important de privilégier la qualité, en choisissant par exemple une viande locale achetée chez un boucher plutôt que des produits industriels comme le jambon ou les lardons.

7- L’ail

L’ail est un autre aliment puissant bénéfique pour la santé rénale. Il est reconnu pour ses remarquables propriétés antibactériennes, antioxydantes et anti-inflammatoires, ce qui en fait un ingrédient couramment utilisé dans des remèdes de grand-mères pour soigner et prévenir les maladies hivernales.

Ce petit bulbe contient de l’allicine, un composé responsable de son odeur caractéristique, mais également d’importantes vertus antibactériennes, antifongiques (contre les champignons) et antivirales. Ces propriétés peuvent aider à réduire le risque d’infections urinaires et à protéger les reins contre les dommages oxydatifs.

L’ail peut être consommé aussi bien cru que cuit, ajouté à des salades ou intégré dans diverses préparations culinaires. En plus de ses bienfaits pour la santé, il ajoute une saveur délicieuse à nos plats, tout comme l’oignon.

8- Le gingembre

Le gingembre, un rhizome souvent désigné sous le terme de “racine”, est largement utilisé dans les cultures asiatiques pour renforcer le système immunitaire contre les maladies. Ce superaliment est réputé pour ses remarquables propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, qui peuvent contribuer à réduire l’inflammation et à protéger les reins contre les dommages causés par les radicaux libres.

Ajouter du gingembre frais râpé aux smoothies, thés ou plats cuisinés est un excellent moyen de bénéficier de ses bienfaits. En plus d’apporter une saveur légèrement piquante et rafraîchissante, le gingembre peut donner une touche exotique aux recettes tout en prenant soin de sa santé rénale et générale.

9- Le curcuma

Le curcuma est une épice particulièrement intéressante qui offre de nombreux bienfaits pour la digestion. Il peut être notamment recommandé pour cuisiner des aliments parfois difficiles à digérer, comme les pois chiches par exemple. Son composé actif, la curcumine, est reconnu pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, ce qui en fait un allié précieux pour la santé rénale. En effet, la curcumine peut aider à prévenir les maladies rénales et à soutenir la fonction rénale.

De plus, ajouter des épices et des aromates à ses plats peut également aider à réduire l’ajout de sel en relevant et en donnant du goût aux aliments. En effet, il est important de limiter la consommation de sel, un excès de sodium pouvant être néfaste pour la santé rénale, ainsi que pour la santé cardiaque, en favorisant notamment la formation de calculs rénaux.

10- Bien s’hydrater

L’eau est un élément essentiel au bon fonctionnement des reins. Elle joue un rôle crucial en aidant à diluer les substances toxiques et les déchets présents dans le sang, facilitant ainsi leur élimination par l’urine. De plus, une bonne hydratation favorise la circulation sanguine vers les reins, ce qui assure un approvisionnement adéquat en gaz et nutriments essentiels à leur fonctionnement optimal.

Il est recommandé de boire environ 8 verres d’eau par jour pour maintenir une hydratation adéquate. Pour intégrer cette habitude de boire régulièrement, quelques astuces simples peuvent être mises en place, telles que se préparer une bouteille d’eau à boire tout au long de la journée, avoir un verre d’eau rempli à portée de main pendant les repas, ou encore profiter de moments comme le brossage des dents pour s’hydrater.

Privilégier l’eau comme boisson est toujours la meilleure option. Il est également possible d’aromatiser votre eau en y ajoutant des tranches d’agrumes, des herbes aromatiques, ou d’autres fruits frais pour lui donner une saveur plus agréable. De plus, certains aliments riches en eau, tels que le concombre, la pastèque et le melon, peuvent également contribuer à votre hydratation, surtout pendant les mois d’été.

Évidemment, il est important d’éviter les boissons sucrées, car elles peuvent entraîner des pics de glycémie et aggraver le risque d’insulinorésistance, ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur la santé rénale et générale.

Conclusion

Une alimentation équilibrée et variée, basée sur la consommation de différents aliments, est essentielle pour maintenir la santé de nos reins. Il est important de privilégier une hydratation optimale afin de soutenir non seulement la santé rénale, mais aussi notre bien-être général. En adoptant ces principes simples, nous pouvons prendre soin de nos reins et favoriser une santé globale durable. Cependant, il est également crucial de reconnaître qu’une alimentation bénéfique pour la santé rénale ne se limite pas seulement à l’incorporation d’aliments favorables, mais implique également la réduction de certains éléments nocifs. Les aliments industriels, souvent riches en sucres de mauvaise qualité et en sodium, représentent un facteur de risque majeur dans le développement des maladies rénales. Par conséquent, en plus de privilégier les aliments naturels et nutritifs, il est tout aussi crucial de limiter la consommation d‘aliments transformés et riches en sel. En adoptant cette approche équilibrée, qui consiste à intégrer les bons aliments tout en réduisant les aliments moins intéressants, nous pouvons véritablement prendre soin de nos reins et favoriser une santé globale durable.

Le foie est un autre organe essentiel dans les processus d’élimination et de traitement des toxines. Par conséquent, voici les astuces simples pour bien nettoyer son foie.

Sources

Avesani, C. M., Cardozo, L. F. M. F., Yee-Moon Wang, A., Shiels, P. G., Lambert, K., Lindholm, B., Stenvinkel, P., & Mafra, D. (2023). Planetary Health, Nutrition, and Chronic Kidney Disease: Connecting the Dots for a Sustainable Future. Journal of renal nutrition : the official journal of the Council on Renal Nutrition of the National Kidney Foundation33(6S), S40–S48. https://doi.org/10.1053/j.jrn.2022.09.003

Themes :
Informations :
Partager cet article :
logo nutri fond violet
Merci d'avoir téléchargé notre e-book !
Retrouvez-le dans votre boite mail.

Merci pour ta recette