fbpx
jeremy@lenutriscope.fr
6 aliments contre la stéatose hépatique

TOP 6 aliments pour lutter contre la stéatose hépatique

La stéatose hépatique non alcoolique, également connue sous le nom de maladie du foie gras, touche près de 16,7 % de la population française. Cette affection bien connue en nutrition santé et caractérisée par une accumulation excessive de graisses dans les cellules du foie, est souvent liée à une alimentation déséquilibrée riche en triglycérides et en sucre.

Heureusement, l’alimentation joue un rôle crucial non seulement dans l’apparition de cette maladie, mais aussi dans sa prévention et son traitement. Alors, quelle alimentation adopter pour éviter la maladie du foie gras ? Quels sont les aliments à privilégier pour protéger et améliorer la santé de votre foie ? Voici le TOP 6 des aliments contre la maladie du foie gras !

La stéatose hépatique, c’est quoi ?

Le foie est un organe essentiel qui joue un rôle crucial dans la gestion des toxines (comme l’alcool ou encore la pollution), des médicaments, et des métabolismes du sucre et des graisses.

Quand il y a trop de sucre dans le sang par rapport aux besoins des cellules, le foie transforme cet excès en graisses. Cela peut entraîner une augmentation de la masse graisseuse. Ce mécanisme est aussi possible dans l’autre sens puisque le foie a également la capacité de déstocker ces graisses lorsque le corps a besoin d’énergie.

La stéatose hépatique non alcoolique, ou NASH, est communément appelée maladie du foie gras.

Comme son nom l’indique, la maladie du foie gras n’est pas liée à l’alcool mais à une accumulation excessive de graisses dans le foie. Cette accumulation est souvent liée à la résistance à l’insuline. Lorsque les cellules du corps deviennent résistantes à l’insuline, elles refusent le sucre, qui est alors directement transformé en gras par le foie. Il est donc logique que ce processus entraîne une accumulation de graisses, notamment au niveau du foie.

Cette maladie peut causer plusieurs problèmes de santé. Le foie ne fonctionne plus correctement, ce qui affecte ses nombreuses fonctions essentielles. De plus, un état inflammatoire permanent peut aggraver les dysfonctionnements hépatiques et entraîner un stockage supplémentaire de graisses. Sans prise en charge, la stéatose hépatique peut évoluer en fibrose, puis en cirrhose, qui sont des conditions hépatiques encore plus graves.

Il est donc crucial de prendre rapidement des mesures pour prévenir l’apparition de cette maladie et la traiter, notamment par le biais d’une alimentation saine et équilibrée, et c’est ce que nous allons voir !

TOP 6 aliments contre le foie gras

1- Le poisson gras contre le foie gras ?

Les poissons gras, tels que le maquereau, les sardines, le thon, le saumon et la truite, se distinguent par leur chair colorée.

Il est désormais bien établi dans les mœurs que les poissons gras sont une excellente source d’acides gras oméga-3. Ces oméga-3 jouent un rôle clé dans la réduction de l’inflammation en contribuant à réduire la production de cytokines pro-inflammatoires, des molécules qui favorisent l’inflammation dans le corps. De plus, ces acides gras régulent l’action des enzymes responsables de la dégradation des graisses dans le foie, permettant ainsi de réduire les taux de triglycérides dans le sang.

Par ailleurs, les oméga-3 stimulent la production de HDL, connu sous le nom de “bon cholestérol”. Le HDL est une protéine qui transporte les graisses du foie vers les cellules où elles sont utilisées comme source d’énergie. Cela aide à diminuer l’accumulation de graisses dans le foie, contribuant ainsi à sa santé globale. Pour en savoir plus sur a différence entre bon et mauvais cholestérol, c’est par ici !

Les poissons gras sont également riches en protéines, indispensables à la construction et à la réparation des tissus, y compris ceux du foie. Cela permet de favoriser un foie tout neuf et en bonne santé !

S’il fallait retenir un conseil concernant le choix des poissons gras à intégrer dans nos assiettes, ce serait de privilégier les poissons gras de rivière. En effet, ceux-ci sont moins susceptibles d’être contaminés par les métaux lourds, offrant ainsi une option plus sûre et plus saine.

Pour bénéficier de tous ces bienfaits, il est recommandé de consommer des poissons gras une à deux fois par semaine. Cela permet de maintenir un apport régulier en oméga-3 et en protéines de bonne qualité, tout en soutenant la santé du foie et en contribuant à une alimentation équilibrée.

2 – Le chou-fleur pour réduire les triglycérides

Les choux, en général, sont des légumes particulièrement bénéfiques pour la santé, et le chou-fleur ne fait pas exception.

Les légumes crucifères sont riches en glucosinolates, des composés naturels qui se transforment en sulforaphane pendant la digestion. Même si ces termes un peu techniques ne sont pas essentiels à retenir, il est important de savoir que ces composés possèdent des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Ces molécules aident donc à protéger le foie des dommages et à améliorer son fonctionnement.

Le chou-fleur joue également un rôle crucial dans la détoxification de l’organisme. En fait, les légumes crucifères augmentent l’activité des enzymes de détoxification, qui sont essentielles pour neutraliser et éliminer les toxines du corps. En particulier, ils induisent l’activité des cytochromes P450, des enzymes impliquées dans la digestion des médicaments, soutenant ainsi une fonction hépatique normale.

Toutefois, il est important de noter que les choux peuvent être complexes à digérer pour certaines personnes. Chacun a ses propres tolérances et il est essentiel de surveiller la manière dont son corps réagit à ces aliments pour en tirer le maximum de bénéfices sans les inconvénients des inconforts digestifs.

3 – Du cassis pour réduire l’inflammation

Les baies sont des fruits extrêmement bénéfiques pour la santé, et parmi elles, le cassis se distingue comme l’une des plus intéressantes.

Ce petit fruit noir est riche en polyphénols, notamment en anthocyanes, qui sont responsables de sa couleur intense. Ces composés ont de puissantes propriétés antioxydantes. Les antioxydants protègent les cellules hépatiques des dommages causés par les radicaux libres et réduisent l’inflammation. Cette action anti-inflammatoire est également bénéfique pour les objectifs de perte de poids, car elle aide à maintenir un métabolisme sain. Pour plus de conseils pour la perte de poids, ceci devrait vous intéresser !

D’un autre côté, le cassis est une excellente source de fibres alimentaires, qui jouent un rôle crucial dans la prévention de l’accumulation de graisse dans le foie et dans l’amélioration de la santé hépatique. Les fibres alimentaires emprisonnent partiellement les graisses et les sucres dans le tube digestif, ce qui ralentit leur assimilation. Cela aide notamment à stabiliser la glycémie, contribuant ainsi à une meilleure santé métabolique.

Pour profiter pleinement des bienfaits du cassis, il est recommandé de le consommer lorsqu’il est de saison et local. Une poignée de baies par jour pendant la saison est idéale pour bénéficier de ses propriétés nutritives et anti-âge.

4 – Noix contre la stéatose hépatique

Les noix sont de véritables trésors nutritionnels, particulièrement bénéfiques pour la santé du foie.

En effet, elles contiennent une bonne proportion d’acides gras insaturés, tels que les oméga-3 et les oméga-6, qui sont essentiels pour réduire l’inflammation dans le corps. Ces acides gras jouent un rôle crucial dans le maintien de la santé cellulaire et la régulation de divers processus métaboliques.

En plus des acides gras insaturés, les noix sont riches en antioxydants, notamment en vitamine E. La vitamine E est un antioxydant liposoluble qui protège les graisses dans le corps, y compris celles qui composent les membranes cellulaires. Elle protège ainsi les membranes des cellules hépatiques contre les dommages oxydatifs en neutralisant les radicaux libres, ce qui améliore la fonction hépatique.

Les noix sont également une excellente source de fibres alimentaires, qui ralentissent l’absorption des lipides dans l’intestin et réduisent ainsi l’accumulation de graisses dans le foie. Les fibres aident à maintenir une digestion saine et un métabolisme stable, deux éléments essentiels pour garder un foie en bonne santé !

Que ce soit en collation ou en apéritif, les noix et les fruits à coques en général, ils forment d’excellents compagnons quotidiens à intégrer dans une alimentation équilibrée. Attention cependant à bien privilégier les versions nature non grillées et sans sel ajouté !

5 – Le thé vert pour stabiliser la glycémie

Le thé vert est souvent perçu comme boisson santé. Cette réputation n’est pas usurpée !

Le thé vert contient des polyphénols, et en particulier des catéchines, qui sont des composés puissants. Ces substances aident à protéger les cellules du foie contre les dommages causés par les radicaux libres et à réduire l’inflammation. En offrant une protection antioxydante, le thé vert contribue à maintenir la fonction hépatique et à prévenir diverses maladies du foie.

En plus de ses propriétés antioxydantes, le thé vert aide à améliorer le métabolisme des glucides. Il empêche l’absorption excessive de glucides par l’intestin, ce qui aide à stabiliser la glycémie. En empêchant les pics de sucre dans le sang, le thé vert réduit la production de graisses par le foie, ce qui limite l’accumulation de graisses hépatiques.

Pour bénéficier de ces avantages, il est recommandé de consommer 1 à 2 tasses de thé vert par jour.

6- Pour assaisonner les plats : ail et curcuma

Pour donner du goût à ses plats tout en réduisant sa consommation de sel, rien de tel que les épices et aromates. Et parmi eux, l’ail et le curcuma sont les meilleurs amis du foie !

Ces deux aliments sont de puissants antioxydants. En effet, l’ail contient des composés sulfurés, comme l’allicine, tandis que le curcuma est riche en curcumine. Ces substances possèdent des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui aident à réduire les dommages causés aux cellules hépatiques et à protéger le foie contre l’avancée de la stéatose hépatique.

En plus de cela, l’ail et le curcuma jouent un rôle important dans la régulation du métabolisme des lipides. Les antioxydants présents dans ces aliments inhibent l’activité des enzymes responsables de la synthèse des graisses dans le foie, réduisant ainsi l’accumulation de graisse hépatique.

Ces deux aliments sont également essentiels pour la détoxification du foie. L’ail et le curcuma stimulent les enzymes hépatiques responsables de la détoxification, comme la glutathion S-transférase. Ces enzymes aident à éliminer les toxines du foie, contribuant ainsi à maintenir une fonction hépatique optimale.

Pour profiter pleinement des bienfaits de l’ail, il est recommandé de retirer son germe pour éviter les problèmes de digestion. L’ail peut être consommé cru, ce qui est idéal, ou cuit pour éviter les brûlures d’estomac. Le curcuma, quant à lui, est très utile pour améliorer la digestion, notamment des légumineuses.

Toutefois, il est important de rappeler que toutes les épices sont très intéressantes pour la santé. En alternant les épices, il est possible de bénéficier d’un large éventail de nutriments et de propriétés bénéfiques.

Astuce bonus : une bonne hygiène de vie

Malheureusement, la santé du foie ne dépend pas uniquement de ce qui se trouve dans l’assiette. Le foie est impliqué dans l’élimination des toxines et des médicaments, ce qui signifie que le mode de vie global joue un rôle crucial dans sa santé.

Parmi les toxines les plus courantes à éviter ou à réduire, on trouve l’alcool et le tabac. Pour le tabac, l’idéal est d’arrêter complètement, car il représente une menace sérieuse pour la santé du foie et de l’organisme en général. Quant à l’alcool, bien que plus difficile à réduire en raison de son aspect social, il est important de limiter sa consommation. En cas de consommation d’alcool, il vaut mieux opter plutôt pour du vin, qui contient des antioxydants naturels. Il est notamment essentiel de rappeler qu’il faut éviter au maximum de boire tous les jours et de privilégier l’eau au quotidien. En effet, l’eau facilite l’évacuation des toxines de l’organisme et aide le foie à faire son travail de manière optimale.

Mais il n’y a pas de secret : la meilleure manière de perdre du gras et de maintenir un foie en bonne santé, c’est de pratiquer une activité physique régulière. Et qui dit activité physique, ne veut pas dire uniquement le sport mais aussi de bouger au quotidien. Que ce soit en marchant, en promenant le chien ou en jouant avec les enfants en extérieur, chaque forme d’activité compte. Bien sûr, ajouter un peu de sport régulier peut maximiser la perte de masse grasse !

Conclusion

En intégrant ces 6 aliments dans une alimentation saine et équilibrée, il est possible de prévenir l’apparition de la maladie du foie gras ou de contribuer à traiter cette affection de manière efficace. Toutefois, il est essentiel de ne pas se concentrer uniquement sur ces 6 aliments. La clé réside dans l’adoption d’une alimentation variée pour bénéficier de tous les nutriments essentiels et maintenir une bonne santé, qu’elle soit hépatique, métabolique ou générale.

Il est également important de souligner que la stéatose hépatique est une condition complexe qui peut nécessiter un suivi personnalisé. Consulter un diététicien nutritionniste peut être particulièrement utile pour bénéficier de conseils adaptés et prévenir l’aggravation des symptômes.

Enfin, n’oublions pas que l’alimentation ne se limite pas à ses aspects santé. C’est aussi et surtout une source de plaisir. Alors voici comment intégrer sans risques vos aliments préférés dans une alimentation équilibrée !

Sources

Yaskolka Meir, A., Rinott, E., Tsaban, G., Zelicha, H., Kaplan, A., Rosen, P., Shelef, I., Youngster, I., Shalev, A., Blüher, M., Ceglarek, U., Stumvoll, M., Tuohy, K., Diotallevi, C., Vrhovsek, U., Hu, F., Stampfer, M., & Shai, I. (2021). Effect of green-Mediterranean diet on intrahepatic fat: the DIRECT PLUS randomised controlled trial. Gut70(11), 2085–2095. https://doi.org/10.1136/gutjnl-2020-323106

Themes :
Informations :
Partager cet article :
logo nutri fond violet
Merci d'avoir téléchargé notre e-book !
Retrouvez-le dans votre boite mail.

Merci pour ta recette